Google Chrome et la politique de confidentialité

Google Chrome et la confidentialité : un sujet à polémique 2

Google Chrome et la confidentialité : un sujet à polémique

Google Chrome est un fabuleux navigateur : léger, rapide, avec la présence d’une tripotée d’extensions, mais j’entends souvent dire dans mon entourage et sur le web des phrases du genre « Chrome récupère et envoie nos informations confidentielles ».

J’ai donc cherché à connaitre le vrai du faux dans un premier temps puis à savoir quelles sont ces précieuses informations utilisées par Google.

Sachez tout d’abord que Google indique dans ses conditions d’utilisations qu’aucune information d’identification personnelle n’est transmise à l’utilisation de Google Chrome, autrement dit pas d’adresse mail, pas de nom/prénom, de téléphone ou quoi que ce soit d’autre de « sensible » n’est communiqué à Google.

Ensuite, une bonne  partie des informations qui peuvent être envoyées à Google correspondent aux « statistiques d’utilisation et rapports d’erreurs ». Or cette option est décochée par défaut lors de l’installation du logiciel. Sachez que si vous décidez d’activer cette option, vous enverrez des informations du type fréquence d’utilisation et manière dont vous interagissez avec le navigateur, fréquence des rapports d’erreurs…

Voilà la liste des informations envoyées à Google avec les paramètres par défaut du navigateur :

  • Envoie des informations saisies dans la barre d’adresse : URL ou mots clefs.
  • Envoie lorsqu’une URL est introuvable (proposition d’une suggestion).
  • Récupération de l’adresse du site si celui est susceptible de contenir des logiciels malveillants ou pratiquant le phishing.

Les informations supplémentaires envoyées en fonction de vos paramètres activés :

  • Si la fonction de synchronisation de Google Chrome est activée, les favoris, extensions, applications, thèmes et préférences de navigateur sont stockés.
  • Si Google Traduction est activé, le navigateur enverra le texte sélectionné pour pouvoir le traduire…
  • Si la fonction de géolocalisation est activée, beaucoup de paramètres sont alors enregistrés : caractéristique du routeur, des identifiants et des antennes-relais les plus proches dont la puissance. Éventuellement d’autres paramètres concernant les caractéristiques de votre mobile en fonction des capacités de l’appareil, dont l’adresse IP…

Point positif pour Google : il n’y a pas de communication entre le navigateur Google Chrome et les autres services de Google (Gmail, Gdocs etc…), autrement dit Google n’est, par exemple, censé ne jamais faire le rapprochement entre votre compte Gmail et les sites sur lesquels vous naviguerez.

Si vous souhaitez désactiver la plupart des informations envoyées à Google, vous devez aller dans les paramètres > Options > Options avancées > Confidentialité et désactiver les options que vous souhaitez afin d’empêcher l’envoie d’informations :

Pour terminer, les plus geek d’entre nous diront qu’il faut utiliser Chromium qui est le navigateur open source sur lequel est basé Google Chrome afin de préserver nos données. Cependant, les options de confidentialité sont strictement les mêmes que dans Chrome et elles renvoient sur la même page de Google. Le navigateur Chromium protège t’il réellement mieux notre vie privée que son petit frère made in Google  ? Pas si sûr. N’hésitez pas à réagir si vous avez la réponse à cette question 😉

Mots clefs :
  • google chrome confidentialité
  • confidentialité chrome
  • chrome confidentialité
  • confidentialité google chrome

2 thoughts on “Google Chrome et la confidentialité : un sujet à polémique

  1. Répondre kris Mar 26,2011 18 h 18 min

    Sinon, il y a SRWare Iron, un navigateur basé sur les dernières mises à jours de Chromium, qui n’inclut pas les mouchards Google 🙂 Il s’utilise pareil et il est compatible avec les extensions et la synchronisation des favoris, extensions…

    • Répondre Doc Mar 26,2011 21 h 04 min

      Je plussoie 🙂
      Effectivement, SRWare semble clairement afficher la « protection des données » de ses utilisateurs comme politique, pas de malentendu possible.

Laisser une réponse